Ça y est. C’est encore arrivé. Après les nombreuses tueries aux États-Unis, celles en Australie, en Norvège, Chine, et ici au Canada, voilà maintenant la Nouvelle-Zélande qui se voit touchée par le fléau.

On y voit une sorte de schéma récurrent, non ? C’est à croire qu’il y aurait une recette…

 

Recette pour une tuerie de masse (en quelques étapes faciles)

Portions: pour 1 ou plusieurs fanatiques

Temps de préparation: variable

  1. Pour commencer s’assurer que les armes à feu soient accessibles au plus grand nombre.
  2. Élire des politiciens vocaux, de type polarisant. Très important ici qu’ils puissent promouvoir une vision du monde manichéenne, renforcer le «nous» vs les «autres». Ces méchants «autres» étant responsables de tous nos maux…
  3. Saupoudrer le contexte social déjà polarisé de médias alarmistes. Y montrer les guerres, accidents et cataclysmes, s’assurer que le bouillon médiatique goûte bien la peur.
  4. Ne pas encourager la juste mesure. Tant pour nos célébrités que nos modèles en affaires, mettre de l’avant ceux qui ont vécu/vivent dans la démesure grâce à leur succès.
  5. Laisser chauffer quelques mois/années. Un désespoir devrait monter chez les plus sensibles psychologiquement; ceux qui n’arrivent pas à accéder à ce meilleur monde représenté par nos célébrités et promis par nos politiciens. Il y a donc dissonance entre ce qu’on leur avait promis comme vie, et l’actualisation réelle de leur individualité en société.
  6. Attendre que le plat soit arrivé à ébullition et assister à l’éclatement d’une première tuerie (les armes accessibles facilitent le travail) .
  7. Communiquer massivement sur la tuerie. Cela permet, oui, d’exprimer la tristesse de la situation, mais aussi de publiciser la cause du tueur, lui donner un sens (il en est d’ailleurs très reconnaissant).
  8. Rendre hommage  aux décédés.
  9. Recommencer ? De par la communication massive (énoncée en point 7), fortes sont les chances que d’autres aient l’idée de faire la même chose. Ne suffit donc que d’attendre que la chose se reproduise.

Bon appétit ?..

[Total: 5    Average: 5/5]